lab_main.pictoL'équipe de SPH

Pas de photo disponible pour ce membre

Eddy DUFOURMONT

>Accès rapide

  • Thèmes de recherche

    Remonter Remonter
    • Histoire des idées du Japon moderne et contemporain. Thématiquesprivilégiées : émergence du libéralisme et des idées démocratiques, conservatisme, confucianisme, laïcité et sécularisation dans le Japon contemporain.
  • Cursus universitaire

    Remonter Remonter
    • 2016 : -18 novembre 2016 : soutenance de l’Habilitation à diriger des recherches à l’EHESS.
      Titre du mémoire de synthèse : « La fabrique de la pensée politique japonaise, au croisement de la Chine et de l’Europe ».
      Titre de l’inédit : « Un cas d’étude de transfert culturel au Japon : Nakae Chômin (1847-1901), Rousseau et le républicanisme français ».
      Jury :
      Anne Cheng (garante), Professeur des universités, EHESS-Collège de France
      Emmanuel Lozerand (pré-rapporteur), Professeur des universités, Inalco
      Alain Rocher (pré-rapporteur), Professeur des universités, EPHE
      Michel Espagne, Directeur de recherche, CNRS/ENS
      Céline Spector, Professeur des universités, Université Paris Sorbonne
      Serge Audier, Maître de conférences, Université Paris Sorbonne
      Miura Nobutaka, Professeur émérite àl’Université Chûô (Tôkyô).
    • 1994 / 2010 : -Décembre-janvier 2009-2010 : invitation à l’UTCP (University of Tôkyô
      Center for Philosophy) dans le cadre d’une bourse de post-doctoratÔbei tanki shôgaku (programme court) de la Japan Society for Promotion
      of Sciences JSPS.
      -2009 : recrutement comme maître de conférences à l'Université
      Bordeaux Montaigne
      -Avril-Juin 2007 : boursier de l’Ecole Française de l’Extrême orient
      (EFEO), pour une mission à Tôkyô.
      -23 Novembre 2006 : soutenance de thèse en études japonaises, à l'Inalco Paris
      -Titre : “La pensée et l’engagement de Yasuoka Masahiro :
      Confucianisme, politique et société dans le Japon du vingtième siècle”.
      Juin 1997 : Licence d’histoire de l’université Marc Bloch de
      Strasbourg avec mention.
      Juin 1994 : Baccalauréat A1 Lettres-Mathématiques avec mention
  • Responsabilités administratives et scientifiques

    Remonter Remonter
    • 2011 / 2017 : Depuis 2017 : direction du département d'études japonaises
      2016-2017: membre de la Commission recherche du Conseil académique de l’Université Bordeaux Montaigne.
      2011-2015 : direction du département études orientales et extrême-orientales (études arabes, chinoises, japonaises et coréennes) de l’UFR langues et civilisations.
  • Publications

    Remonter Remonter
    • >Ouvrages

      • 2017 : Ouvrages
        1) Histoire politique du Japon (1853-2011), Pessac, Presses
        Universitaires de Bordeaux, 2017 (2012, 2014). 534p. recensions :
        -Constance Sereni, Vingtième siècle. Revue d’histoire, 120, avril 2013, p.207.
        -Guibourg Delamotte, Cipango, 21, 2014.
        -Jean Esmein, Revue défense n@tionale, 761, juin 2013, p.128-129.
        -Iban Carpentier, Le Monde diplomatique, 713, juillet 2013, p.24.
        2) Confucianisme et conservatisme au Japon. La trajectoire
        intellectuelle de Yasuoka Masahiro (1898-1983), Pessac, Presses
        Universitaires de Bordeaux, 2014, 348p.
        Recensions :
        -Benoît Laureau, France Japon éco, 10 avril 2015.
        -Emmanuel Lincot, Monde Chinois Nouvelle Asie, 41, avril-mai 2015, pp.
        165-166.

        Traductions
        1) Nakae Chômin, Un an et demi, Un an et demi suite, traduit, présenté
        et annoté par Eddy Dufourmont, Romain Jourdan et Christine Lévy,Paris, Les Belles lettres, 2011. (Traduction de Un an et demi suite,
        p.103-146 + postface: « Introduction à la pensée politique et au
        matérialisme de Nakae Chômin », p.147-160).
        -Recensions :
        -Pierre François Souyri, Cipango, numéro 19, 2012, p.251-4.
        -Catherine Golliau, Le Point références, 2012.
        2) Nakae Chômin, Dialogues politiques entre trois ivrognes, traduit,
        présenté et annoté par Christine Lévy et Eddy Dufourmont, Paris, CNRS
        éditions, 2008. (Traduction+ postface: « La pensée politique et la
        philosophie de Nakae Chômin, à travers les discours des trois ivrognes
        », p.145-173).
        Recension : Esprit, mai 2009, p.211-213.
    • >Articles

      • >Articles dans des revues ou chapitres de livres
        • 2005 : 1) « La traduction par Nakae Chômin (1847-1901) du Discours sur les
          sciences et les arts : une critique de la modernisation du Japon au
          nom de Rousseau et de la démocratie », Rousseau studies, 3, 2015,
          pp.1-27.
          2) " Nakae Chômin to bukkyô. Inoue Enryô to Nakae chômin no ronsô no
          saikô » (Nakae Chômin et le bouddhisme. Repenser la controverse entre
          Inoue Enryô et Nakae Chômin), Kokusai Inoue Enryô kenkyû, 1, 2013,
          p.145-157.
          3) « La genèse du jumelage entre Bordeaux et Fukuoka », Revue
          historique de Bordeaux et du département de la Gironde, 18, 2013,
          p.171-179.
          4) « Nakae Chômin a-t-il pu être à la fois un adepte de Rousseau et un
          matérialiste athée ? Une tentative de resituer sa philosophie à la
          lumière de ses sources françaises et du Citoyen de Genève », Ebisu,
          45, printemps-été 2011, p.5-25.
          5) « Meiji jidai ni okeru parodi to seiji. Sansuijin keirin mondô to
          Nakae Chômin no “kietsu no tetsugaku” » (La parodie à l’époque Meiji
          et la politique. Les Dialogues politiques entre trois ivrognes et la «
          philosophie de la joie » de Nakae Chômin), Ajia bunka kenkyû bessatsu,
          18, 2010, p.79-85.
          6) « Etre vers la vie et « éducation du peuple » : l’asiatiste Yasuoka
          Masahiro et les bases idéologiques de la politique sociale du Japon du
          XXe siècle », Ebisu, 40-41, automne 2008-été 2009, p.91-101.
          7) « L’écriture de l’histoire dans le Japon et la Corée à l’époque
          coloniale : Shiratori Kurakichi et Choi Namseon », Hypothèses
          2006-Travaux de l’école doctorale d’histoire, Paris, Publications de
          la Sorbonne, 2007, p.271-281.
          8) « Yasuoka Masahiro to tennô kikansetsu jiken : 1932-5 nen no
          seijishi wo saikô suru tame ni » (Yasuoka Masahiro et l’affaire de la
          théorie de l’empereur comme organe de l’Etat : pour une nouvelle
          approche de l’histoire politique des années 1932-5), Kokusai kankeiron
          kenkyû, 24, septembre 2005, p.81-110.
        • 2005 : Articles dans publications collectives
          1) « The Great Learning in modern Japan (1868-present): an ideological
          weapon for conservatism », dans Anne Cheng, Guillaume Dutournier dir.,
          Uses and abuses of the Great Learning, Paris, Collège de France,2015,pp.447-464.
          2) « Une perspective historique sur le développement de la communauté
          musulmane du Japon, à l’aune du processus de laïcisation et de
          sécularisation », dans Amin Elias, Augustin Jomier, Anaïs-Trissa
          Khatchadourian ed., Laïcités et musulmans, débats et expériences
          (XIX-XXe siècles), Peter Lang, p.161-181.
          3) « Spengler au Japon. L’inspiration de la « révolution conservatrice
          » dans l’asiatisme et le rejet de la démocratie », dans Gilbert Merlio
          et Daniel Meyer dir., Spengler ohne ende. Ein Rezeptionsphänomen im
          internationalen Kontext, Peter Lang, p.205-215.
          4) « Nation et religion dans le Japon du vingtième siècle : autour du
          confucianisme », dans Daniel Tollet et Michel Dmitriev dir.,
          Confessiones et Nationes, Paris, Honoré Champion, p.331-341.
          5) Plusieurs contributions pour Michel Dalissier, Sugimura Yasuhiko et
          Nagai Shin dir., Philosophie japonaise. Le néant, le monde et le
          corps, Paris, Vrin, 2013, textes clés :
          -traduction avec Nakajima Takahiro d’un extrait de Benmei (La
          distinction des noms) d’Ogyû Sorai. (+traduction de l’introduction de
          T.Nakajima), p.124-146.
          -traduction d’une partie de Naobi no mitama (L’esprit divin de la
          rectification) de Motoori Norinaga. (+traduction de l’introduction de
          T-H Kim), p.147-179.
          -Introduction « Nakae Chômin » et traduction avec Yûji Nishiyama d’un
          extrait de Rigaku kôgen (La Quête philosophique) de Nakae Chômin,
          p.215-244.
          6) Traduction en anglais et présentation de : Tanaka Ippei (“Islam and
          Pan-Asianism,”1924), et The First Greater East Asia writers conference
          (Final declaration, 1942), dans Sven Saaler et Christopher W.A.
          Szpilman ed., Pan-Asianism, A Documentary History: volume 2
          1920-present, Lanham, Rowman and Littlefield, 2011, p.87-93, 229-233.
          7) « Un discours sur les femmes, au croisement des pensées chinoise et
          européenne. Nakae Chômin et Nakamura Masanao », dans Emmanuel Lozerand
          et Christian Galan dir., La Famille japonaise moderne (1868-1926).
          Discours et débats, Arles, Picquier, 2011, p.411-420.
          8) « Des Chemises vertes japonaises ? Autour de l’agrarisme confucéen
          de Yasuoka Masahiro », dans Noriko Berlinguez-Kono et Bernard Thomanndir., Japon Pluriel 8. Actes du huitième colloque de la Société
          française des études japonaises, Arles, Picquier, 2011, p.377-385.
          9) “Is Confucianism a philosophy ? The answer of Nakae Chômin and
          Inoue Tetsujirô” dans Nakajima Takahiro dir., Whither Japanese
          Philosophy 2? Reflections through Other Eyes, Tôkyô, UTCP, 2010,p.71-90.
          10) « La réinvention du barbare dans l’asiatisme japonais, à travers
          Yasuoka Masahiro et Yoshida Shôin. », dans Isabelle Rabut éditeur,
          Visions du « barbare » en Chine, en Corée et au Japon, Paris,
          Publications de l’Inalco, 2010, p.109-125.
          11) « Rousseau et la critique « anti-Lumières » de la démocratie dans
          le Japon du XX e siècle. Yabe Teiji, Hans Kelsen et Carl Schmitt »,
          dans Tanguy L’Aminot, Reinhard Bach et Catherine Labro dir., Rousseau
          et l’Allemagne à l’époque contemporaine, Montmorency, SIAM-JJR Musée
          Jean-Jacques Rousseau Publications du Mont-Louis, 2010, p.101-116.
          12) « Satô Eisaku, Yasuoka Masahiro and the Re-Establishment of
          February 11th as National Day: the Political Use of National Memory in
          Postwar Japan », dans Wolfgang Schwentker et Sven Saaler dir., The
          Power of Memory in Modern Japan, Folkestone, Global Oriental, 2008,
          p.204-222.
          13) « Matsumura Kaiseki et l’Eglise du Japon (Nihon kyôkai) : un
          asiatisme chrétien ? », dans Christian Galan et Arnaud Brotons dir.,
          Japon Pluriel 7. Actes du septième colloque de la Société française
          des études japonaises, Arles, Picquier, 2008, p.159-168.
          14) « Yasuoka Masahiro, une vision conservatrice de l’après-guerre »,
          dans Michael Lucken, Anne Bayard-Sakai et Emmanuel Lozerand, dir., Le
          Japon après la guerre, Arles, Picquier, 2007, p.127-152 (plus
          chronologie établie avec Michael Lucken). Version traduite en anglaisde l’ouvrage, par Arthur Stockwin : « Yasuoka Masahiro, a Conservative
          Vision of the Postwar », Japan’s post war, Routledge, 2011, p.98-118.
          Recension de l’ouvrage en anglais : Erik Ropers, Japanese studies
          journal, vol.32, 3, 2012, p.473-6.
          15) « La première rencontre des écrivains de la grande Asie orientale
          (1-13 novembre 1942) », dans Pascal Griolet et Michael Lucken dir.,
          Japon Pluriel 5. Actes du cinquième colloque de la Société française
          des études japonaises, Arles, Picquier, 2004, p. 301-310.

          Articles dans revues à comité de lecture
          1) « La traduction par Nakae Chômin (1847-1901) du Discours sur les
          sciences et les arts : une critique de la modernisation du Japon au
          nom de Rousseau et de la démocratie », Rousseau studies, 3, 2015,
          pp.1-27.
          2) " Nakae Chômin to bukkyô. Inoue Enryô to Nakae chômin no ronsô no
          saikô » (Nakae Chômin et le bouddhisme. Repenser la controverse entre
          Inoue Enryô et Nakae Chômin), Kokusai Inoue Enryô kenkyû, 1, 2013,
          p.145-157.
          3) « La genèse du jumelage entre Bordeaux et Fukuoka », Revue
          historique de Bordeaux et du département de la Gironde, 18, 2013,
          p.171-179.
          4) « Nakae Chômin a-t-il pu être à la fois un adepte de Rousseau et un
          matérialiste athée ? Une tentative de resituer sa philosophie à la
          lumière de ses sources françaises et du Citoyen de Genève », Ebisu,
          45, printemps-été 2011, p.5-25.
          5) « Meiji jidai ni okeru parodi to seiji. Sansuijin keirin mondô to
          Nakae Chômin no “kietsu no tetsugaku” » (La parodie à l’époque Meiji
          et la politique. Les Dialogues politiques entre trois ivrognes et la «
          philosophie de la joie » de Nakae Chômin), Ajia bunka kenkyû bessatsu,
          18, 2010, p.79-85.
          6) « Etre vers la vie et « éducation du peuple » : l’asiatiste Yasuoka
          Masahiro et les bases idéologiques de la politique sociale du Japon du
          XXe siècle », Ebisu, 40-41, automne 2008-été 2009, p.91-101.
          7) « L’écriture de l’histoire dans le Japon et la Corée à l’époque
          coloniale : Shiratori Kurakichi et Choi Namseon », Hypothèses
          2006-Travaux de l’école doctorale d’histoire, Paris, Publications de
          la Sorbonne, 2007, p.271-281.
          8) « Yasuoka Masahiro to tennô kikansetsu jiken : 1932-5 nen no
          seijishi wo saikô suru tame ni » (Yasuoka Masahiro et l’affaire de la
          théorie de l’empereur comme organe de l’Etat : pour une nouvelle
          approche de l’histoire politique des années 1932-5), Kokusai kankeiron
          kenkyû, 24, septembre 2005, p.81-110.

          Comptes rendus d’ouvrage
          1) « Umeda Toshihide, Takahashi Hikohiro et Yokozeki Itaru : Kyôchôkai
          no kenkyû » (Recherches sur la Kyôchôkai), Tôkyô, Kashiwa shobô, 2004,
          compte rendu d’ouvrage pour Ebisu, numéro 34, printemps-été 2005,
          p.305-9.
          2) « Shinkan shôkai : Samyueru Gê, Randa to zetsubô no aida. Sensô ni
          chokumen shita Nihon no chûgoku gaku no chishikijin 1930-1950 »
          (Présentation de nouvelle publication : Samuel Guex, Entre nonchalance
          et désespoir. Les intellectuels japonais sinologues face à la guerre,
          1930-1950), dans Shigaku zasshi, volume 116, numéro 6, juin 2006,
          p.125-8.
          3) « Thierry Guthman, Shintô et politique dans le Japon contemporain
          », Cipango, 20, 2013, pp.347-9.

Cela peut aussi vous intéresser

  • lab_main.pictoL'agenda de SPH

    • >Séminaires
      • >Mardi 11 juin 2019, 15h30-17h30, laboratoire SPH, bâtiment B2, 2e étage, salle des séminaires
        Marie-Noëlle Ribas (agrégée de philosophie, spécialiste de philosophie antique), "Le pouvoir de l'image : de Platon à Aristote", dans le cadre du séminaire sur "Les pouvoirs de l'image" organisé par Marina Seretti (SPH) et Jean-Philippe Narboux (SPH). SEMINAIRE ANNULE
      Tous les séminaires >
    • >Journées d'études
      • Il n'y pas d'élément à afficher pour cette section actuellement.
      Toutes les conférences >
  • Pictogramme pour la sectionAxes de recherches

    Les recherches de l'équipe s'articulent autour de trois axes principaux.

    En savoir plus >
  • Pictogramme pour la sectionThèses et mémoires

    Découvrez les thèses en philosophie, épistémologie ou histoire des sciences soutenues par les doctorants rattachés à SPH.

    En savoir plus >
  • Pictogramme pour la sectionEnseignements

    Pour tout savoir sur l'enseignement de la philosophie, de l'épistémologie et de l'histoire des sciences à l'Université de Bordeaux, et préparer une thèse dans ces disciplines.

    En savoir plus >
  • Pictogramme pour la sectionRessources

    L'équipe SPH met à votre disposition des mémoires et articles inédits, des textes de conférences et des enregistrements audios ou vidéos d'entretiens ou de séminaires.

    En savoir plus >